Inscription
à la newsletter
 
Inscription
 
Connexion
 


Mot de passe perdu
Bienvenue  !
Sélectionnez vos artistes préférés
Sélectionnez vos styles
musicaux favoris
 
 
01
02
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
+2 en plus
02 SEPT.
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
03
04
05
06
07
08
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur
09
10
11
12
13
14
15
16 oct. 2013
JAMES BLAKE
La sirène/La roch..
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
VETIVER
Vetiver est le nom que je donne à mes chansons et mes enregistrements depuis environ 2003. Je vis à San Francisco depuis 1998. Mon groupe qui m’accompagne en tournée et les musiciens avec lesquels j’ai enregistré ces dernières années changent continuellement, bien que beaucoup de mes amis et musiciens sont restés avec moi à travers les albums et les tournées. Une seule constante est Thom Monahan, ingé-son et coproducteur de tous les albums de Vetiver. Thom vit à L.A., où Complete Strangers a été enregistré en grande partie.

L’album s’est développé lentement à partir de démos conçues chez moi à San Francisco et quelques courts séjours à L.A., poursuivant avec Thom dans son studio. Il y avait des hauts et bas pendant environ deux ans. Une fois qu’on avait les arrangements de base on s’est précipité dans le studio avec Bart Davenport, Gabe Noel et Josh Adams pendant quelques jours pour écrire la piste rythmique. C’est là que l’album a véritablement commencé à prendre forme. Thom et moi avons pu étoffer les bases avec quelques musiciens supplémentaires à San Franciso et à L.A. et finalement Complete Strangers est arrivé.

Les chansons de Complete Strangers ont une certaine ressemblance avec le titre de l’album. Elles ont des choses en commun mais viennent de lieux différents, périodes différentes. « Stranger Still » est un hymne aux insomniaques, éclairant les heures où le monde dépasse notre compréhension. « From Now On » sonne comme un acouphène émotionnel, tel le moment où la nuit tente de vous échapper, où les libertés se transforment en responsabilités. L’album s’articule autour de dualités, comme deux personnes se regrouperaient lors d’une soirée. « Current Carry » s’anime avec la foi en l’amour, tandis que « Confiding » révèle à quel point nous sommes vulnérables dès lors que l’on tente de poursuivre l’amour. Enfin, « Backwards Slowly » et « Edgar » sont des anecdotes de transition. Comme dans la plupart des meilleurs moments de Vetiver, seul un accord sépare le soleil de la mélancolie. Des paroles introspectives soulignent des refrains extravertis. La subtilité tente d’être franche, la solitude familière, dans un effort visant à relier les points des points de suspensions d’une vie.

----------------

Site officiel