Inscription
à la newsletter
 
Inscription
 
Connexion
 


Mot de passe perdu
Bienvenue  !
Sélectionnez vos artistes préférés
Sélectionnez vos styles
musicaux favoris
 
 
01
02
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
+2 en plus
02 SEPT.
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
03
04
05
06
07
08
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur
09
10
11
12
13
14
15
16 oct. 2013
JAMES BLAKE
La sirène/La roch..
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
LOST UNDER HEAVEN
Lost Under Heaven annoncent leur nouvel album Love Hates What You Become qui sortira le 18 janvier 2019 sur Mute / [PIAS] France. Le duo de Manchester, Ebony Hoorn et Ellery James Roberts partage aujourd’hui leur single et morceau de clôture de l’album ‘For The Wild’.

Ellery explique que le clip a pour base une histoire courte qu’elle avait écrit à propos d’un prêcheur sans charisme dont le message populiste le laisse sans congrégation. Seul et de plus en plus désespéré par rapport à sa mission il se rend à la nature et se rend compte de son insignifiance et celle de l’humanité. Le clip a été tourné lors du lever et coucher de soleil avec des pellicules hi-9 et 16mm, par le réalisateur Jamie Allan. Ce clip représente une mise en bouche de l’album à venir Love Hates What You Become. Ce dernier suit Spiritual Songs for Lovers to Sing sortie en 2016 et fend de pensées provocantes et de commentaire incisifs. L’album capture la musicalité la plus brute et viscérale.

Le groupe a écrit l’album d’abord à Manchester puis à Los Angeles pour enregistrer avec le producteur John Congleton connu pour son travail St. Vincent, Swans, Explosions in the Sky et Sigur Rós, qui lui ont valu des Grammys. Ce dernier les a introduits au batteur de Swans, Thor Harris, qui a joué sur l’album car le groupe n’était arrivé qu’avec des démos avec guitare et piano. Les démos contenaient les chansons les plus abouties de de la carrière d’Ellery avec notamment le final ‘For the Wild’ qu’il avait déjà commencé à écrire il y a plusieurs années.

Par rapport à leur premier album la voix d’Ebony est beaucoup plus présente, notamment sur le titre ‘Bunny’s Blues’ où elle crée ce personnage de Bunny comme un instrument pour témoigner de la domination masculine.

Avec Love Hate What You Become, Lost Under Heaven continue à s’établir comme un jeune groupe créatif et innovant qui désire faire vivre leur art.