Inscription
à la newsletter
 
Inscription
 
Connexion
 


Mot de passe perdu
Bienvenue  !
Sélectionnez vos artistes préférés
Sélectionnez vos styles
musicaux favoris
 
 
01
02
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
+2 en plus
02 SEPT.
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
03
04
05
06
07
08
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur
09
10
11
12
13
14
15
16 oct. 2013
JAMES BLAKE
La sirène/La roch..
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
JONATHAN JEREMIAH
Oh Desire, le troisième album du londonien Jonathan Jeremiah, parle d’escapade, d’amour, de perte, de désespoir, et bien sûr de désir.

La capacité de la musique à communiquer le désir et à permettre l’empathie sont des questions centrales à cet album. Pas seulement l’amour pour la famille et le pouvoir de guérison de l’amour qui émanent des chansons telles que « Walking On Air » et la chanson-titre de l’album, mais ce désir qui guide le plus acharné des musiciens à développer et à créer sa musique. Ainsi l’album a été enregristré à Konk Studios, au nord de Londres, pendant six mois à partir de janvier 2014. A l’origine conçu comme un projet d’enregistrement qui devait durer trois semaines, la volonté de Jonathan de réaliser l’album de manière traditionnelle, utilisant une bande analogique et des sessions live, a conduit à une gestation beaucoup plus longue.

Par ailleurs, la nature de Oh Desire a changé quand Jonathan, en tant que producteur et compositeur de l’album, a choisi un groupe installé, ouvrant des possibilités qui n’étaient évidentes pour personne avant que tous les membres du groupe ne soient réunis dans la même pièce.

Depuis son premier album A Solitary Man, sorti en 2011, Jonathan a certainement accumulé les expériences, dont son succès en Europe témoigne.

__

Site de Jonathan Jeremiah

__