Inscription
à la newsletter
 
Inscription
 
Connexion
 


Mot de passe perdu
Bienvenue  !
Sélectionnez vos artistes préférés
Sélectionnez vos styles
musicaux favoris
 
 
01
02
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
+2 en plus
02 SEPT.
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
03
04
05
06
07
08
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur
09
10
11
12
13
14
15
16 oct. 2013
JAMES BLAKE
La sirène/La roch..
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
GIULIAN CHARLES
A contre-courant des chansons formatées pour répondre aux standards actuels, Giulian Charles propose un univers organique, ample et sensible.

Son efficacité tient davantage d’un immense talent arrivé à maturité que d’une simple synthèse de l’air du temps.

Paris, Panama, Buenos Aires, Budapest, Séoul, Shangaï, l’enfance cosmopolite de Giulian est rapidement guidée par une passion précoce pour le piano. Dans chaque pays traversé il suit des cours particuliers avec des professeurs et concertistes éclairés. Sa dextérité et sa sensibilité se développent au delà des normes communes. Les sonates de Beethoven, les études de Chopin ou les préludes de Rachmaninov, aucune partition ne lui résiste et personne ne s’oppose à sa volonté de devenir concertiste.

Mais son destin n’est pas aussi simple.

Au milieu de l’adolescence, sa main droite le lâche, paralysée. Les médecins spécialisés et les traitements de pointe n’arrivent pas à résoudre cette énigme neurologique et son rêve s’effondre. Giulian est anéanti et la mort dans l’âme, tourne le dos à la musique. Il se lance à corps perdu dans des études de droit, obtient ses diplômes et devient avocat. Mais peu à peu les notes rejaillissent et, au hasard d’une petite annonce, il rencontre un nouveau professeur qui lui montre le chemin de la composition. Il s’ouvre à d’autres styles : Les musiques pour le cinéma, le jazz, le blues, le gospel ou le rock. Il découvre un usage du clavier qui ne force pas son corps à dépasser ses limites, il écrit des chansons qui lui permettent de surpasser ses traumatismes. Parfois, en fin de soirées, autour d’un piano, Giulian chante et comprend, par les regards et les mots de ses amis, que sa voix, profondément, les touche. De temps en temps sur les réseaux sociaux, il dépose une chanson, une musique. Et ce qu’il n’attend plus arrive. Des professionnels enthousiastes le sollicitent. Un autre rêve naît, une renaissance opère, une nouvelle carrière se dessine. Il redouble d’efforts, compose, écrit, arrange et interprète avec l’exigence de celui qui connaît intimement les œuvres les plus sublimes.

La nuit est son alliée, elle lui inspire des sentiments profonds et les chansons naturellement en anglais de son premier Ep : La fièvre sensuelle de Jackie, l’espoir romantique de The One, la nostalgie de Just Go, dédiée à un oncle disparu, le réveil de son instinct de survie après une trahison amicale de Buy My Soul, le rêve d’absolu de l’instrumental Infinite. Sa palette est large et personnelle. Si l’on peut y déceler quelques sources populaires mais virtuoses comme Prince, Michael Jackson ou George Michael, ou l’héritage des grands compositeurs classiques, on sent surtout vibrer une personnalité musicale forte, capable de faire frémir les sens et de nourrir l’âme. Il a su synthétiser l’essence des musiques qui l’ont touchées, y apporter sa marque, celle d’un surdoué sensible, conscient du passé et du futur, comme des désirs de notre époque.