Inscription
à la newsletter
 
Inscription
 
Connexion
 


Mot de passe perdu
Bienvenue  !
Sélectionnez vos artistes préférés
Sélectionnez vos styles
musicaux favoris
 
 
01
02
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
+2 en plus
02 SEPT.
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur > Foals > Pulp > Muse
03
04
05
06
07
08
> And so i watch... > Lescop > Hot Chip > Blur
09
10
11
12
13
14
15
16 oct. 2013
JAMES BLAKE
La sirène/La roch..
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
FFF
1987, la France vibre au son de la scène post-punk alternative, quelques irréductibles préfèrent danser sur des rythmes noirs…
Marco Prince DJ dans la boîte de nuit parisienne la plus courue, Le Palace, fait la connaissance d’un jeune comédien, élève de Patrice Chéreau, et guitariste à ses heures, Nicolas Baby. De leur rencontre naît ce qui aujourd’hui peu apparaître comme une première mouture de la Fédération Française de Funk. A ce moment là Yarol Poupaud continue à travailler les riffs de Chuck Berry et de Jimi Hendrix.
C’est dans un casting publicitaire qu’il fait la connaissance de Marco Prince. Aucun des deux ne seront pas retenus par les casteurs mais décident de faire ensemble de la musique.
Nicolas abandonne la guitare à Yarol et s’empare de la basse... Côté batterie Krishoo Monthieux qui « tourne » autour du groupe depuis quelques temps rejoint FFF.
Ça y est, la formation telle qu’on la retrouve aujourd’hui en 2014 et qui s’apprête à reprendre la route est au complet.
Le programme : studio et répétitions pendant des mois. En quatre jours ils enregistrent une cassette démo qui ne va pas tarder à faire parler d’eux.
Décembre 90, le public les découvre aux Transmusicales de Rennes. Convoités, c’est le label Epic chez Sony qui dégaine le plus vite et les signe. Au début des années 90 la crise du disque est encore loin, leur maison de disque qui ne compte pas (encore) ses sous les envoie chez Bill Laswell à Brooklyn pour trois mois. L’album est mis en boîte en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, le reste du séjour sera consacré au perfectionnement de la vie « rock ‘n’ roll ».  Spike Lee et Don Letts réalisent leurs premiers clips… Le grand gourou funk George Clinton s’entiche des frenchies, et les adoubent sur les marches du sacré cœur dans une séquence culte aujourd’hui du clip New Funk Generation. Au nom du père, les membres de FFF sont chevaliers du funk !
Le père du Parliament Funkadelic les emmène aussi en tournée avec son gang sur les routes européennes. L’apprentissage est entre de bonnes mains.…
Entre temps leur premier disque Blast Culture est sorti, 13 titres dont une reprise signée Gainbourg, Le requiem pour un  con… Bilan comptable 80 0000 disques écoulés. Essai transformé !
FFF fait partie alors de « l’aventure » Hôpital Éphémère, lieu de fête et de création, temple parisien de la culture underground où ils disposent d’un studio, mais c’est déjà sur scène qu’ils se forgent leur réputation. Un concert de FFF sonne comme une déflagration.
Pour le toujours décisif second album, FFF investi la campagne anglaise, au Ridge Farm Studio avec à la coproduction Mark Wallis (U2, Talking Heads). Avec Free For Fever ils « inventent »  le son de FFF… Grooves lourds et saturés, et paroles « concernées ».
Ils défendent l’album dans les plus grands festivals européens : Glastonbury, Roskilde, les Eurockéennes etc…
Pour leur troisième album, plus aguerris, ils restent à Paris et produisent eux mêmes le disque intitulé FFF. Une tournée mondiale (et française) s’ensuit et les amène en Amérique du Sud et en Asie.
Suite à cette tournée ils obtiennent La Victoire de la Musique du meilleur concert.
Au meilleur de sa forme la Fédération participe à la bande originale du film de Mathieu Kassovitz La Haine.
L’année suivante leur premier et unique album live est publié. Son titre Vivants, témoignage de leur second passage aux Eurockéennes.
C’est chez Salam Aleikum à Barbès que FFF enregistrent ce qui reste, pour le moment, leur dernier album studio : Vierge. Le disque sort en 2000. La tournée qui suit sera la dernière… Le groupe fait un « break »….

Depuis FFF s’est fait discret. Une première reformation événementielle à l’occasion du festival Solidays de juillet 2007, une autre en 2013, au Bus Palladium, toujours pour la bonne cause, celle du Secours Populaire. L’occasion pour le groupe de se rendre compte que l’engouement du public est toujours bien présent.

La Fédération Française de Funk est bel et bien de retour !

Le groupe part en tournée à l’automne 2016 avec une date sold out au Bataclan à Paris. Les aficionados de la première heure sont aux anges, et une nouvelle génération de fans découvre un groupe à l’énergie scénique hors norme.

Le 9 juin FFF est aussi de retour sur disque, avec Monkee leur premier single depuis 17 ans, résolument rock, en tout point fidèle à leur réputation de dynamiteurs sonores. Ils feront ensuite la tournée des festivals d’été, avec notamment les vieilles charrues, Garorock et le festival Afropunk à Paris.

… et de nombreuses surprises à venir en fin d’année et en 2018 !

facebook.com/fffmusique

twitter.com/fff_musique

instagram.com/fffmusique

youtube.com/user/fffmusique
Sandrine Prudence RT @Zikeonews: Le groupe #fff_musique @fff_musique sort « Monkee », son premier single depuis 17 ans ! https://t.co/G5SUGBbB7c https://t.co…
19 juil-02:14